Panier bio : comparez les distributeurs, trouver une AMAP
Mon panier bio, mon panier paysan
Où trouver un panier bio ?
Dénichez votre Amap, panier paysan, fermier de fruits et légumes de saison, viande, poisson... en circuit court

La pierre d’alun, un déodorant naturel

0
Partagez !
Scoop.it

La pierre d’alun est traditionnellement utilisée en après-rasage. Aujourd’hui, c’est en tant que déodorant naturel qu’elle est de retour dans nos salles de bain. Sans danger pour la peau, hypoallergénique, économique et écologique, elle a de nombreux atouts, et ses utilisations sont multiples.

De l’échoppe des barbiers d’antan à nos salles de bain modernes

La pierre d’alun se présente sous la forme d’un cristal blanc légèrement translucide. Il peut être brut, ou bien taillé et poli, par exemple sous la forme d’un stick. Les barbiers l’utilisaient autrefois après le rasage, pour arrêter les saignements dus aux petites coupures (action hémostatique) et pour apaiser le feu du rasoir. En Afrique du Nord, son usage est aujourd’hui encore très répandu. En France et en Europe, on redécouvre depuis quelques années la pierre d’alun : elle est de plus en plus utilisée comme déodorant naturel.

Un déodorant naturel et hypoallergénique

La pierre d’alun offre une alternative intéressante aux déodorants chimiques, qui renferment trop souvent des substances allergisantes, irritantes, ou même suspectées de favoriser l’apparition de cancers du sein (notamment les fameux « sels d’aluminium » : chlorure et chlorhydrate d’aluminium). Elle offre également l’avantage de ne pas tacher les vêtements (pas de « traces blanches ») et de ne laisser aucune sensation collante.

Mais comment un simple cristal peut-il remplacer nos bons vieux déodorants ? D’une part, son action antibactérienne inhibe le développement des bactéries responsables de l’apparition des odeurs de transpiration, et d’autre part, son pouvoir astringent resserre légèrement les pores de la peau, ce qui contribue à réguler la transpiration sans la bloquer.

Naturelle ou synthétique ?

La pierre d’alun peut être d’origine naturelle ou synthétique. Naturelle, elle est extraite de mines d’alunites (Syrie), d’affleurements de surface (Egypte, Saxe, Bohême) ou encore de certains sols volcaniques (Grèce, Guadeloupe, région de Naples). Synthétique, elle est fabriquée par l’industrie chimique à partir de sel d’ammonium synthétique. L’une et l’autre ont la même apparence, il est ainsi impossible de les distinguer visuellement. La seule manière de connaître l’origine de la pierre que vous achetez est de lire la composition figurant sur l’étiquette : « Potassium Alun » indique que la pierre est naturelle, « Ammonium Alun » désigne une pierre synthétique.

Faites-lui une place à la salle de bain !

Les atouts de la pierre d’alun sont multiples :

  • Elle est 100% naturelle, sauf s’il s’agit d’une pierre d’origine synthétique ;
  • Elle est économique : le cristal s’use très lentement ;
  • Elle est hypoallergénique, et donc adaptée aux peaux sensibles.

Outre son utilisation en après-rasage ou comme déodorant, la pierre d’alun est également utile pour soigner les boutons d’acné, pour apaiser les démangeaisons dues aux piqûres d’insectes, ou pour traiter certains problèmes bucco-dentaires comme les aphtes et les gencives douloureuses (après application, rincez-vous la bouche à l’eau claire).

Mode d’emploi de la pierre d’alun

Il suffit d’humidifier légèrement la pierre et de l’appliquer sur l’épiderme, ou encore de l’utiliser sur une peau humide, par exemple à la sortie de la douche. La pierre d’alun est en effet soluble : elle dépose des microparticules sur la peau seulement en présence d’eau (c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est conseillé de la conserver au sec).

Vous avez dit aluminium ?

D’un point de vue chimique, la pierre d’alun est un sel : c’est un sulfate double d’aluminium et de potassium. Malgré la présence d’aluminium dans sa formule chimique, elle est inoffensive pour l’organisme, car les oxydes et hydroxydes d’aluminium (ou gibbsite) qu’elle libère au contact de l’eau sont très stables en l’état, et ils ne réagissent pas avec la peau. Non solubles, ils ne pénètrent pas non plus dans l’épiderme.

14 février 2014 |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mesure anti-spam, merci de répondre à la question ci-dessous... * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>